Back to school - Get 20% Off

FranceCrypto.fr

Tutos, tests et avis, actus autour des cryptomonnaies, des blockchains et de la finance décentralisée.

Qu’est-ce que Ethereum ?

0
(0)
ethereum france crypto

Ethereum est un réseau décentralisé fondé par Vitalik Buterin qui fonctionne de manière simultanée sur des milliers e machines dans le monde, sans qu’il n’y ait qu’un seul propriétaire.

Ethereum, comme Bitcoin et d’autres crypto-monnaies, permet de transférer des cryptomonnaies. Cependant, Ethereum est un peu plus complet que Bitcoin; il est possible d’y déployer son propre code, et interagir avec des applications créées par d’autres utilisateurs.

L’idée principale derrière Ethereum est que les développeurs peuvent créer et y exécuter du code qui s’appliquera sur un réseau distribué au lieu d’être limité à un serveur centralisé. Cela signifie qu’en théorie, les applications sur ce réseau ne peuvent être arrêtées ou censurées.

Quelle est la différence entre Ehtereum et Bitcoin ?

Bitcoin repose sur la technologie blockchain ainsi que des incitations financières pour créer un système mondial de trésorerie numérique. En outre il n’a pas besoin d’une entité centrale pour fonctionner. En faisant en sorte que chaque participant exécute un programme sur son propre ordinateur, Bitcoin a permis a ses utilisateurs de pouvoir se mettre d’accord sur l’état et la validité d’une base de données financières, dans un environnement décentralisé.

On parle souvent de Bitcoin en tant que blockchain de première génération. Bitcoin ne repose pas sur un système excessivement complexe, et cela constitue une force lorsqu’il s’agit de sécurité. En effet, le langage utilisé pour les contrats intelligents (smart-contracts) au sein de Bitcoin est très limité, le rendant plutôt obsolète pour gérer n’importe quel type d’application en dehors de la réalisation de transactions.

La deuxième génération de blockchains incarnée par Ethereum permet de développer plus de services. Ethereum fourni aux développeurs beaucoup plus de liberté d’expérimentation pour créer leur propre code et aboutir à ce que l’on appelle des Applications Décentralisées (DApps).

Ethereum fut la première blockchain de seconde génération à émerger et reste la plus importante à ce jour.

A quoi sert Ethereum ?

On peut utiliser la cryptomonnaie d’Ethereum ($ETH), comme monnaie numérique ou en tant que garantie collatérale. Beaucoup la voient aussi comme une réserve de valeur, tout comme le Bitcoin. Contrairement au Bitcoin, la blockchain Ethereum se trouve être fortement programmable, il y existe donc beaucoup plus de choses réalisables avec vos $ETH. Il peut être utilisé comme carburant pour des applications financières décentralisées, des marchés décentralisés, des échanges, des jeux, et bien plus.

Qu’est-ce qu’Ethereum 2.0 ?

Malgré tout son potentiel, Ethereum présente actuellement des limites considérables. Si Ethereum vise à devenir la colonne vertébrale d’un nouveau système financier, il se doit de pouvoir traiter beaucoup plus de transactions par seconde.

Pour maintenir le réseau suffisamment décentralisé, il faut imposer des limites. Plus les exigences pour le fonctionnement d’un nœud sont élevées, moins il y aura de participants et plus le réseau devient centralisé. Augmenter le nombre de transactions par seconde qu’Ethereum peut traiter pourrait menacer l’intégrité du système, tout comme cela augmenterait également la charge sur les nœuds.

Une autre critique envers Ethereum (et d’autres crypto-monnaies fonctionnement avec le Proof of Work) c’est qu’il est extrêmement énergivore. Afin d’ajouter avec succès un bloc à la blockchain, on doit le miner. Pour créer un bloc de cette manière, cependant, on doit rapidement effectuer des calculs qui consomment énormément d’électricité.

Pour répondre aux limites mentionnées ci-dessus, un ensemble de mises à jour majeures ont été proposées, communément appelées Ethereum 2.0 (ou ETH 2.0). Une fois pleinement déployé, ETH 2.0 devrait grandement améliorer les performances du réseau.

Comment miner sur Ethereum ?

Sachant que le réseau est en passe d’effectuer une transition vers un modèle Proof of Stake, commencer maintenant à miner des ethers n’est peut-être pas le pari le plus sûr à long terme. Après la transition, il est probable que les mineurs d’Ethereum se détourneront vers le minage d’un autre réseau.
Pour prendre part au minage sur Ethereum, vous aurez besoin de matériel spécialisé tels que des RIGs GPUs ou des ASICs. Tout comme pour le minage de Bitcoin il vous faudra en plus un accès à un fournisseur d’électricité à bas coût afin de maximiser son bénéfice.

Il existe de nombreux acteurs qui proposent des RIGs de minage pré-configurés pour miner directement des $ETH.

Vous avez aimé cet article ?

Cliquez pour donner votre note :

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Il n'y a pas encore de note pour cet article.