FranceCrypto.fr

Tutos, tests et avis, actus autour des cryptomonnaies, des blockchains et de la finance décentralisée.

L’AMF met en garde contre 6 sites de produits dérivés sur les cryptos

5
(1)

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’ACPR (Autorité de contrôle Prudentiel et de Résolution — Banque de France) mettent en garde les utilisateurs contre 6 sites de produits dérivés sur les cryptos.

AMF cryptos

L’AMF veille au grain

Dans un nouvel article daté du 29 septembre, l’AMF (le gendarme de la bourse française) ajouté 6 nouveaux site frauduleux de produits dérivés sur les crypto-acits.

Avec l’objectif de protéger les épargnants, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent régulièrement à jour leurs listes noires des sites identifiés comme proposant des investissements sur le marché des changes non régulé (Forex) et sur des produits dérivés dont le sous-jacent est constitué de crypto-actifs, sans y être autorisés.

AMF sites cryptos frauduleux

Qu’est-ce qu’un produit dérivé financier ?

Un produit dérivé est un instrument financier dont la valeur varie en fonction de l’évolution d’un actif appelé sous-jacent.

Le marché est divisé en 2 parties : d’un côté, le marché « cash » où les actifs se paient au comptant et de l’autre le marché dérivé où le règlement s’effectue à une date future.

Initialement, les produits dérivés ont été créés pour que les entreprises puissent se couvrir contre plusieurs risques : marché, liquidité, contrepartie, risque politique…

Par exemple certaines plateformes comme Binance ou Crypto.com offrent des services de contrats futures. En revanche une bonne connaissance des marchés et du trading est nécessaire.

La liste noire de l’AMF des sites cryptos frauduleux

Avec une adoption toujours plus forte des crypto-actifs (plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde en 2020), les risques de fraudes, arnaques, et phishing en tout genres pullulent.

Pour éviter de se faire “bêtement” arnaquer, l’AMF met régulièrement à jour sa liste noire des sites non-autorisés à vendre des produits dérivés sur les cryptomonnaies. Et tout ce que l’on peut dire c’est que la liste s’allonge de jours en jours !

A date la liste de l’AMF compte 114 sites frauduleux proposants des services ou des produits dérivés sur les cryptos.

Rappel des bonnes pratiques :

• Toujours mener des recherches complémentaires
• Est-ce que le site sur lequel je suis est dans la liste noire de l’AMF ou d’un autre pays Européen ?
• Où est-il enregistré ?
• Poser la question sur des sites spécialisés (en commentaire de cet article) ou des forums.
• En cas de doute, ne pas investir. Il vaut mieux passer à côté d’une belle occasion que de perdre son investissement.
• Ne jamais investir ce que l’on peut se permettre de perdre (Rappelez-vous tout ce que vous devez payer pendant le mois : loyer, courses, impôts, factures…)

Le site Bitcoin.fr recense également une liste noire de sites internets liés à des escroqueries que vous pouvez consulter ici.

→ À lire aussi : 100 millions d’utilisateurs de cryptomonnaies dans le monde

Vous avez aimé cet article ?

Cliquez pour donner votre note :

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 1

Il n'y a pas encore de note pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *