News crypto

Cryptomonnaies au Cameroun : quel avenir pour l’économie du pays ?

4 Mins read

Le monde du numérique vibre de plus en plus au rythme des monnaies digitales. La popularité de ces monnaies est sans cesse grandissante. Chaque année, nous voyons de nouvelles cryptomonnaies faire leur apparition sur le marché. Face à cette popularité croissante de jour en jour, la question cruciale demeure au Cameroun : est-ce que les cryptomonnaies permettront une indépendance financière du pays ?

État et présence des cryptomonnaies au Cameroun


Les cryptomonnaies sont désormais répandues dans la plupart des cinq continents. Elles ont été adoptées par certains pays du monde. Aujourd’hui, les pays tels que la Chine, la France ou le Nigéria voisin du Cameroun sont en train d’expérimenter leurs propres cryptomonnaies de banque centrale. Le géant des réseaux sociaux Facebook a lui aussi annoncé l’arrivée prochaine de son propre stablecoin au sein de son Metavers. Celle-ci viendra se positionner dans un univers assez concurrentiel avec plusieurs milliers de cryptos en circulation.

Malgré cette popularité, les pays de la zone CEMAC sont réticents à l’idée d’introduire ces monnaies sur leurs territoires. Leur utilisation y est interdite. Il y a toutefois une lueur d’espoir quant à leur adoption dans la zone. La COSUMAF (Commission de surveillance des marchés d’Afrique Centrale) a évoqué le sujet. La question a été débattue au cours de la semaine des investisseurs tenue le 12 octobre 2021.

Dans les jours à venir, il n’est pas exclu qu’un texte visant à encadrer les investissements sur ces nouveaux produits soit mis en circulation. Le Cameroun a quant à lui fait un pas en organisant un séminaire au mois de novembre dernier. Cette rencontre tenue à Yaoundé consistait à réfléchir sur les « enjeux, opportunités et risques de la cryptomonnaie au Cameroun ».

Les cryptomonnaies sont certes interdites au Cameroun, mais il existe des plateformes à travers lesquelles les Camerounais peuvent accéder et effectuer des transactions en ligne sur les cryptos. Les portefeuilles numériques quant à eux, sont déjà présents au Cameroun à travers les compagnies de téléphonie mobile. Ces moyens de paiement sont très pratiques. Pas besoin d’application ou de connexion à internet pour effectuer les transactions.

Le Cameroun vers une régulation sur les cryptomonnaies ?


Il est possible que l’exemple du Nigéria voisin n’ait pas laissé le Cameroun indifférent. Le séminaire de Yaoundé avait pour but d’établir « un papier blanc sur la régulation et la réglementation des cryptomonnaies et la prise en main du secteur par les pouvoirs publics. Il était également question de présenter l’importance de mettre en place une co-régulation, compte tenu de la convergence de la société. Parmi les autres objectifs poursuivis par ce séminaire du 15 novembre 2021, il y avait :

  • L’établissement d’une liste des acteurs de crypto en Afrique
  • Le recensement des acteurs présents sur le sol camerounais
  • Relever l’indice de consommation des services des crypto-organismes au Cameroun

Ce séminaire organisé par le Ministère des Postes et des Télécommunications (MINPOSTEL) intervient dans un contexte où l’univers de la monnaie numérique est miné par les escroqueries. À en croire le MINPOSTEL, le secteur souffre de plusieurs maux :

  • Les difficultés de qualification
  • Problème de définition
  • Nature juridique assez sombre
  • La régulation et la réglementation à revoir

En mai 2018, Madame le Ministre prenait part à la 4ème édition du sommet Transform Africa à Kigali au Rwanda. Elle a relevé que le projet de création d’une crypto pour l’Afrique se joint à la volonté du continent de créer une monnaie unique.

L’importance des cryptomonnaies dans l’avenir du Cameroun


Les monnaies numériques continuent à se développer au Cameroun et un accent est mis sur la sécurité. Ces mesures prises en faveur de ces monnaies permettront aux Camerounais de s’attacher davantage à ce mode de paiement. L’importance des cryptomonnaies dans l’avenir du Cameroun se mesure à plusieurs niveaux.

Réduction des délais de transaction


Contrairement aux méthodes de paiement classique, les monnaies numériques se distinguent par la rapidité des transactions. En effet, lorsqu’il faut payer en passant par les banques, vous devez suivre un certain nombre de procédures. La lenteur des procédures vous fait perdre en temps et cela peut diminuer la confiance de vos partenaires.

Un mode de paiement très pratique


L’une des difficultés rencontrées par les start-up camerounaises est liée au mode de paiement. Généralement, pour réussir à effectuer les opérations à l’international, vous devez détenir un compte dans l’une des grandes banques internationales. La tâche n’est pas toujours aisée. Et même lorsque cela est fait, vous devez généralement consulter l’historique de votre compte pour savoir combien vous détenez effectivement. Or lorsque vous pouvez consulter votre compte et effectuer des opérations à travers votre téléphone à tout moment, vous avez moins de maux de tête.

Une option de développement


Les cryptos sont les monnaies acceptées dans divers pays. Vous n’avez pas besoin de convertir une devise en une autre pour pouvoir effectuer votre paiement. Certains investisseurs sont craintifs lorsque le mode de paiement ne semble pas convenir à leurs attentes. C’est parfois décourageant d’avoir à résoudre des équations lorsqu’il s’agit de faire un paiement. L’adoption de la cryptomonnaie pour le Cameroun peut donc être une réelle opportunité de développement. Il faut même déjà rappeler que la monnaie utilisée, le Franc CFA, n’est pas une monnaie compétitive sur le marché.

En résumé


Le Cameroun comprend déjà la nécessité de la cryptomonnaie. Cette monnaie selon le MINPOSTEL, fait face à la même situation que celle de la monnaie unique Afrique. Plusieurs pays désirent une monnaie commune pour le continent. Une équation qui ne semble pas encore trouver de solution. Qu’à cela ne tienne, le pays s’est mis sur la voie de la régularisation. C’est le sujet brûlant du séminaire organisé en novembre 2021 par Madame le Ministre des postes et télécommunications. Ce pas de plus franchi par le Cameroun peut être vu comme une lueur d’espoir dans un pays où l’utilisation de la crypto est proscrite.

RealT
32 posts

About author
Passionnée du trading bourse et des crypto-monnaies, je m’attèle à la rédaction des articles sur le sujet afin de partager mon expérience et d’informer par la même occasion. Car, je suis persuadée que les crypto-monnaies ouvrent des perspectives que tout le monde devrait expérimenter.
Articles
Related posts
News crypto

Atlendis Labs lance un pool d'emprunt pour Wintermute

2 Mins read
Atlendis Labs accueille son premier emprunteur institutionnel AA, Wintermute, l’un des principaux market maker algorithmiques dans les cryptos-actifs.
News crypto

Metaverse Summit : La première conférence Web3 dirigée par des femmes

3 Mins read
Notamment tourné vers les représentations féminines dans le Web3, le Metaverse Summit a également pour but de promouvoir la diversité à travers…
News cryptoNFT

L’Olympia lance “The O’Gs”, sa collection de NFT

2 Mins read
La startup Tailor s’associe à la mythique salle de concert parisienne, L’Olympia qui réalise une entrée remarquée dans le monde du Web3…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
News crypto

Cryptomonnaies en Afrique : une solution d’avenir pour le développement du continent ?