News crypto

Cryptomonnaies : Binance exchange limite son offre en Russie

2 Mins read

La guerre qui oppose l’Ukraine à la Russie continue et laisse quelques séquelles au passage. Entre sanctions de l’UE et l’indignation d’autres pays, la Russie fait face à quelques contre-courants notamment le cas de Binance, limitant désormais son offre en Russie.

Désactivation des principaux comptes russes


Le 21 avril dernier, le plus grand échange de cryptomonnaies au monde a décidé de limiter ses services en Russie et a désactivé les comptes de ses principaux clients dans le pays conformément aux sanctions de l’UE.

Ainsi, la plateforme a déclaré à ses utilisateurs que toute personne vivant en Russie, ressortissants et entreprises basées dans le pays seraient interdits de négociation et de nouveaux dépôts sur Binance s’ils possèdent des cryptos d’une valeur de plus de 10 900 dollars, soit 10 000 euros.

Toutefois, ces derniers peuvent bien évidemment retirer des fonds de leur compte. Il précise également que les comptes utilisateurs liés à la Russie qui détiennent des fonds de moins de 10 000 et qui ont effectué des vérifications d’adresse resteront actifs.

Des sanctions limitant l’utilisation des portefeuilles électroniques


L’Union Européenne, dans son cinquième ensemble de sanctions contre la Russie, cible ce mois-ci les portefeuilles électroniques qui servent à stocker, recevoir, envoyer et dépenser des cryptomonnaies pouvant permettre aux Russes d’envoyer de l’argent à l’étranger. Une mesure prise afin de combler les potentielles lacunes qui pourraient laisser une ouverture aux habitants du pays.

Dès le départ, Binance ainsi que les principales bourses américaines Kraken et Coinbase Global Inc (COIN.O) ont rejeté les appels du président ukrainien qui les somment d’interdire totalement l’utilisation des cryptomonnaies en Russie après l’invasion de l’Ukraine par ce dernier que le président Poutine appelle une “opération spéciale” pour “dénazifier” et démilitariser le pays.

En mars, pour ne faire d’affronts à quiconque, Binance a déclaré qu’il garantirait le respect des sanctions mais qu’il “ne gèlerait pas unilatéralement les millions de comptes des utilisateurs innocents”.

Néanmoins, Binance a déclaré le mois dernier que les utilisateurs possédant des cartes bancaires russes qui font face aux sanctions ne pourront pas les utiliser sur la plateforme. De nombreuses autres personnes dans le même cas ont vu leur utilisation restreinte.

Malgré le fait que Binance limite son offre en Russie, certaines plateformes d’échanges de cryptomonnaies restent en place dans le pays, tel que FTX. Une décision qui ne va pas forcément dans le sens de certains pays occidentaux dans leur volonté d’isoler Moscou après son invasion en Ukraine.

RealT
32 posts

About author
Passionnée du trading bourse et des crypto-monnaies, je m’attèle à la rédaction des articles sur le sujet afin de partager mon expérience et d’informer par la même occasion. Car, je suis persuadée que les crypto-monnaies ouvrent des perspectives que tout le monde devrait expérimenter.
Articles
Related posts
News cryptoNFT

Pourquoi la ville de Cannes met aux enchères son patrimoine en NFT ?

8 Mins read
Il y a quelques semaines la ville de Cannes annonçait la vente sous forme de NFT de son patrimoine. A priori, on…
News crypto

Atlendis Labs lance la version mainnet sur Polygon

5 Mins read
Atlendis Labs vise à remédier à l’inefficience des prêts de capitaux dans le domaine de la DeFi en permettant à des emprunteurs…
News crypto

Across le nouveau bridge entre Ethereum et ses L2 déployé par UMA

3 Mins read
La solution de bridge d’UMA, Across, lance une nouvelle fonctionnalité cross-chain afin de dynamiser le déploiement autour d’Ethereum. De nouvelles fonctionnalités permettront…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
News crypto

Crypto-breakfast avec Ian Rogers, Chief Experience Officer chez Ledger