FranceCrypto.fr

Tutos, tests et avis, actus autour des cryptomonnaies, des blockchains et de la finance décentralisée.

L’entreprise WPO lance son ICO sur les énergies renouvelables

3
(2)

L’entreprise WPO acteur des énergies renouvelables en France et en Europe annonce le lancement de son ICO et de son jeton le GreenToken pour la fin du 3ème trimestre 2020.

Cet article ne constitue pas un conseil en investissement, et n’est pas affilié ou sponsorisé par la société émettrice.

Nous vous l’annoncions avant le début de l’été, l’entreprise WPO préparait le lancement de son ICO début Septembre 2020. C’est chose faite, il est donc possible d’acquérir des GreenTokens jusqu’au 12 novembre 2020.

Une ICO c’est quoi ?

Une ICO pour Initial Coin Offering, est une méthode de levée de fonds fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables en cryptomonnaies. Ces actifs numériques sont aussi appelés tokens.

Les tokens émis par l’entreprise à l’origine de l’ICO peuvent être acquis par n’importe qui pendant la phase d’émission en échange de cryptomonnaie ou de monnaie fiat. Dans le cas de WPO, ils acceptent, Bitcoin, Ethereum et les euros.

A la différence des actions dans le cadre d’une IPO (introduction en bourse), les tokens ne représentent pas (dans la plupart des cas) des parts de l’entreprise, mais plutôt, par exemple, un droit d’usage du service.

Pourquoi WPO lance une ICO ?

Cette offre au public de jetons l’une des rares en France en 2020, a la particularité d’être visée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Dans ce modèle, WPO vend ses services à son client qu’il facture. En retour, le client vend à WPO le droit d’utiliser ses données de production énergétique, qu’il facture aussi. Afin d’équilibrer ce modèle, le client doit acheter des jetons GreenTokens, ce qui – très concrètement – constitue le socle de valeur du jeton GreenToken.

En terme de chiffres l’entreprise vise un soft cap de 1,5 millions d’euros levés, un montant cible de 5 millions d’euros et dans le cas le plus optimiste jusqu’à 10 millions d’euros.

Pour participer à l’ICO il vous en coutera au minimum 100€, c’est le ticket d’entrée avec un PRU à 0,95€ par GreenToken. Toutefois l’entreprise applique une décote pour chaque tranche de 50 000 investit.

Au delà de 450K€ investit le prix d’un token passe à 0,5€. Cependant à la lecture du whitepaper, il est important de noter que l’entreprise applique un système de blocage d’1 mois pour chaque tranche de 25 000€ investit. Les plus gros investisseurs ne pourront revendre leurs tokens avant une période de 9 ans.

Les GreenTokens sont des tokens ERC-20 qui, à l’issue de l’ICO seront disponibles sur la plateforme Française Savitar dans un premier temps. En cas de non financement de l’ICO (soft-cap) les investisseurs seront remboursés. Les tokens non-vendus à l’issu de l’ICO seront également détruits.

→ À lire aussi : Que faut-il savoir avant de participer à une ICO ?

→ À lire aussi : Whitepaper GreenTokens

Avant de vous lancer, lisez attentivement le document d’information (whitepaper). Renseignez-vous sur les perspectives de développement de la société émettrice et vérifiez que son projet correspond à vos attentes.

Vous avez aimé cet article ?

Cliquez pour donner votre note :

Note moyenne 3 / 5. Nombre de votes 2

Il n'y a pas encore de note pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *