sanctions japon russie crypto
News crypto

Le Japon appelle les entreprises crypto à se conformer aux sanctions contre la Russie

2 Mins read

Les autorités japonaises ont ordonné lundi aux échanges crypto de ne plus traiter les transactions impliquant des crypto-actifs soumis à des sanctions de gel des avoirs contre la Russie et la Biélorussie suite à la guerre en Ukraine.

Le Japon s’aligne sur l’Union Européenne et les État-Unis


Cette mesure a été prise après une déclaration du Groupe des Sept (G7) vendredi 11 mars selon laquelle les pays occidentaux “imposeront des sections aux acteurs russes illicites utilisant des actifs numériques pour améliorer et transférer leur richesse”.

Les économies du G7 craignent de plus en plus que les cryptomonnaies soient utilisées par des entités russes comme une échappatoire aux sanctions financières imposées au pays pour avoir envahi l’Ukraine.

Le département du Trésor Américain a publié vendredi de nouvelles directives qui obligeaient les sociétés crypto, basées aux États-Unis à ne pas s’engager dans des transactions avec des entreprises ou personnes ciblées par de sanction.

“Nous avons décidé de faire une annonce pour maintenir l’élan du G7”, a déclaré un haut responsable de l’Agence japonaise des services financiers. “Le plus tôt sera le mieux.”

Le gouvernement japonais renforcera les mesures contre le transfert de fonds utilisant des crypto-actifs qui violeraient les sanctions, ont déclaré la FSA et le ministère des Finances dans un communiqué conjoint.

Le Japon a pris du retard sur un changement mondial parmi les régulateurs financiers en établissant des règles plus strictes sur les monnaies numériques privées, tandis que les puissances du G7 et celles du G20 ont tous appelé à une plus grande réglementation des “stablecoins“.

Les paiements non autorisés vers entités sous sanctions, y compris par le biais de crypto-actifs, sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison ou d’une amende de 1 million de yens (~7800€), a annoncé lundi la FSA.

Il y a 31 exchanges crypto établis au Japon au 4 mars 2022, selon une association industrielle.

Les régulateurs mondiaux restent préoccupés par la sécurité du nouveau marché pour les investisseurs, compte tenu de sa popularité croissante. La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a cité le potentiel de manipulation du marché comme l’une des principales raisons du rejet de plusieurs demandes de fonds négociés en bourse bitcoin au comptant.

435 posts

About author
Je suis Clément le fondateur de francecrypto.fr ! J'ai découvert le Bitcoin en 2010 sans vraiment m'y intéresser... Une décennie plus tard, je décide de tout plaquer pour vous faire découvrir le secteur incroyable des blockchains et des cryptomonnaies !
Articles
Related posts
News crypto

BLACK FRIDAY : 30$ en BTC offert à l'achat d'un Ledger

1 Mins read
Débutant dans le monde de la crypto ? Commencez avec Nano S Plus et recevez 20 $ BTC gratuitement. C’est une opportunité…
News crypto

SWU et la tokenisation des Energies Renouvelables

2 Mins read
Alors que l’Europe doit faire face au défi de la crise énergétique qui approche, et que la plupart des nations qui en…
News crypto

Sorare : Les cartes NFT de joueurs de la NBA enfin disponibles

1 Mins read
Sorare NBA est une collection de cartes à collectionner numériques et un jeu de basket-ball basé sur NFT. Tout comme sa version…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
News crypto

Projet de loi MiCA, pourquoi est-ce dangereux pour Bitcoin et les cryptos ?