binance interdiction royaume-uni
Actualités

Le Royaume-Uni ordonne à Binance de cesser son activité

3 Mins read
banner
  • Binance déjà interdit en Ontario
  • L'entreprise de CZ à jusqu'à mercredi pour se conformer

Pour la FCA, le régulateur Britannique, Binance doit cesser son activité au Royaume-Uni. Après les déclarations de la justice Canadienne en Ontario et les alertes au Japon, l’entreprise de trading est désormais dans la tourmente.

[MàJ 27/06 22h30]

“Binance Markets Limited n’est pas autorisée à entreprendre une activité réglementée au Royaume-Uni”

Financial Conduct Authority

Binance un colosse aux pieds d’argile ?


Depuis plusieurs jours, Binance est au cœur de nombreuses affaires dans les médias. Après la fraude massive de 50 millions d’euros sur sa plateforme survenue en France, c’est désormais pour des questions opérationnelles et juridiques que la plateforme de CZ fait les gros titres.

Depuis le 26 juin les autorités Canadienne ont intimé l’ordre à Binance de cesser ses activités. Il semblerait que l’entreprise ne soit plus en conformité avec le régulateur local. Les utilisateurs sont donc priés de retirer l’ensemble de leurs actifs de la plateforme. Dans le viseur du régulateur local, KuCoin et Bybit deux autres exchanges qui devraient connaître le même sort dans un avenir proche.

C’est désormais au tour de la FCA (Financial Conduct Authority), le régulateur Britannique (l’équivalent de l’AMF en France) de prendre des mesures contre Binance au Royaume-Uni. D’après le Financial Times l’exchange a jusqu’à mercredi soir pour confirmer qu’elle s’est conformée aux exigences de la FCA et à arrêter toute publicité.

La FCA a également émis ce week-end un avertissement aux consommateurs contre la société holding Binance enregistrée aux îles Caïmans et Binance Markets Limited, une filiale basée à Londres qui est contrôlée par le directeur général Changpeng Zhao et est supervisée par le régulateur britannique.

Aucune autre entité du groupe Binance ne détient une quelconque forme d’autorisation, d’enregistrement ou de licence au Royaume-Uni pour mener une activité réglementée au Royaume-Uni“.

Financial Conduct Authority

Binance Markets Limited n’est pas approuvé dans le cadre du régime d’enregistrement de crypto-monnaie de la FCA, qui est requis pour les groupes britanniques proposant des services d’actifs numériques.

L’exchange avait demandé à devenir une société de cryptomonnaie enregistrée auprès du régulateur, mais a retiré cette demande le mois dernier “à la suite d’un engagement intensif de la FCA”, selon un porte-parole du régulateur.

L’objectif de la FCA pour décider d’approuver ou non de telles demandes est basé sur un examen des contrôles et des pratiques visant à prévenir le blanchiment d’argent (AML) et le financement du terrorisme.

Pour faire suite aux récentes annonces de la FCA, Binance a répondu quelques heures après via son compte Twitter :

“Nous avons connaissance de rapports récents concernant un avis de la FCA UK concernant Binance Markets Limited (BML). BML est une entité juridique distincte et ne propose aucun produit ou service via le site Web http://Binance.com.”

“Le groupe Binance a acquis BML en mai 2020 et n’a pas encore lancé ses activités au Royaume-Uni ni utilisé ses autorisations réglementaires FCA. Pour toute question relative à BML, veuillez contacter compliance@binance.uk.”

“L’avis FCA UK n’a pas d’impact direct sur les services fournis sur http://Binance.com. Notre relation avec nos utilisateurs n’a pas changé. (3/4)”

“Nous adoptons une approche collaborative en travaillant avec les régulateurs et nous prenons nos obligations de conformité très au sérieux. Nous nous tenons activement au courant de l’évolution des politiques, des règles et des lois dans ce nouvel espace. (4/4)”

D’après le régulateur voici l’obligation que doit suivre Binance :

(En vigueur à partir du 30/06/2020) En vertu de l’article 55L de la FSMA, les exigences suivantes sont incluses dans l’autorisation de l’entreprise afin que l’entreprise ne doit pas promouvoir ou accepter de nouvelles demandes de prêt par des clients de détail via l’exploitation de son système de prêt électronique, et doit cesser de commercialiser toute référence à EddieUK/Binance/BinanceUK étant une plate-forme réglementée par la FCA pour l’achat et la négociation de crypto-monnaies.

Affaire à suivre…


Nos articles sont rédigés dans un but à caractère éducatif et informatif. Nous ne fournissons pas de conseil en investissement. Tout investissement comporte un risque de perte en capital. N’investissez jamais plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

350 posts

À propos
Je suis Clément le fondateur de francecrypto.fr ! J'ai découvert le Bitcoin en 2010 sans vraiment m'y intéresser... Une décennie plus tard, je décide de tout plaquer pour vous faire découvrir le secteur incroyable des blockchains et des cryptomonnaies !
Articles
À lire aussi
ActualitésNFT

Sorare devient la première licorne Française valorisée à $4,3 milliards

4 Mins read
Sorare boucle une Série B record de 680 millions de dollars pour créer le prochain géant du divertissement sportif utilisant les NFT.
ActualitésNFT

Dolce & Gabbana lance à son tour sa collection exclusive de NFT

1 Mins read
Il est enfin venu le moment ou la technologie dépasse les simples frontières des geeks, nerds, illuminés et boursicoteurs. Loin d’être les…
ActualitésNFT

L'application Opensea désormais disponible sur iOS et Android

1 Mins read
La première marketplace au monde pour acheter, vendre et créer des NFT, Opensea vient de sortir son application mobile sur iOS et…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Actualités

Binance dévoile sa nouvelle marketplace dédiée au NFT