jarvis network yield farming
NEWS

Le yield farming débarque sur le protocole Jarvis Network

2 Mins read
  • Le yield farming permet de gagner des tokens en fournissant de la liquidité

L’agriculture de rendement plus communément appelée yield farming est arrivée sur Jarvis Network, le petit protocole frenchie qui monte dans la DeFi.

Jarvis Network c’est quoi ?


Jarvis c’est une plateforme de trading pour acheter, vendre et échanger des actifs synthétiques sur Ethereum. En gros vous allez pouvoir faire des swaps de tokens synthétiques, c’est-à-dire qu’ils suivent le prix d’un autre token. Et pour conclure Jarvis est spécialisé dans le Forex, en d’autres termes le trading de devises.

Si on remet le tout dans l’ordre Jarvis permet d’échanger des tokens adossés à des devises (un peu comme des stablecoins), comme le jEUR, le jGBP ou le jCHF. Il est également possible de se procurer son token natif, le JRT sur Uniswap.

yield farming jarvis network
Dashboard du yield farming sur Jarvis Network

L’avantage des actifs synthétiques c’est qu’ils répliquent le cours des devises sur lesquelles ils sont adossés. Et en période de correction ils peuvent permettre de sécuriser des profits.

Comment fonctionne le yield farming ?


Concrètement qu’est-ce que vous allez farmer ? Lorsque vous allez déposer de la liquidité dans les différents pools proposés par le protocole vous allez miner (ou farmer) le token Aureus. Le yield farming fonctionne par période sur Jarvis Network, ce qui signifie qu’il y a un nombre prédéfini de token Aureus à miner, que vous pourrez convertir dans une réserve de tokens JRT (le jeton natif de Jarvis).

Néanmoins, petit bémol ! Le yield farming n’est disponible que sur le réseau principal Ethereum, et vous l’aurez sans doute compris, utiliser Ethereum en ce moment, ce n’est pas une sinécure. La chute des cryptos aura sans doute permis à de nombreux investisseurs de remplir leurs “bags” néanmoins utiliser un protocole sur le réseau principal nécessite un investissement non négligeable.

Si l’on fait rapidement le calcul il faudra :

  • Posséder les 2 tokens à déposer dans un pool (x2 transactions)
  • Ajouter de la liquidité via Sushiswap (x1 transaction)
  • Déposer la liquidité dans le pool (x1 transaction)
  • Retirer sa liquidité (x1 transaction)
  • Dissocier sa paire (x1 transaction)

Une opération qui peut se révéler particulièrement onéreuse. On espère une migration prochainement sur un L2 comme Polygon ou xDaichain.

Nos articles sont rédigés dans un but à caractère éducatif et informatif. Nous ne fournissons pas de conseil en investissement. Tout investissement comporte un risque de perte en capital. N’investissez jamais plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

Related posts
NEWS

Les cryptomonnaies sont-elles nocives pour l'environnement ?

4 Mins read
Les cryptomonnaies peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement en raison de la consommation d’énergie requise pour leur exploitation. Les mineurs de…
NEWS

Elrond (EGLD) devient MultiversX

2 Mins read
La blockchain Elrond est un réseau hautement performante conçue pour être utilisée dans les applications à grande échelle et à haut volume…
NEWS

L'Analyse objective de Bitcoin avec ChatGPT

3 Mins read
Le Bitcoin est une forme de monnaie numérique créée en 2009. Il a été conçu pour être un moyen de paiement sécurisé…

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
GUIDE 2023

Qu'est-ce que le yield farming ?