sushiswap guide complet

Qu’est-ce que Sushiswap et comment ça fonctionne ?

Parmi les grands noms de la finance décentralisée (DeFi), il y en a un que vous feriez mieux de retenir : SushiSwap. Découvrez notre guide ultime pour utiliser SushiSwap, like a boss.

Faire du yield farming sur Sushiswap
Launchpad MISO

SushiSwap, c’est quoi ?


Fini le trading, le swapping est dans la place. Le swap de crypto repose sur l’échange d’un token pour un autre, le tout via un protocole d’échange de la DeFi. Ce protocole, ce que l’on appelle un Automated Market Maker (AMM). Cet AMM est, comme son nom l’indique, un programme informatique qui remplace les market makers habituels des exchanges, de façon que les échanges de cryptomonnaies s’effectuent automatiquement. Concrètement, cela veut dire que vous n’avez pas d’acheteur physique en face de vous quand vous réalisez un swap. Le processus s’effectue via un smart contract, via un pool de liquidités (liquidity pool), où les prix sont déterminés de façon mathématique et constamment ajustés.

L’équation qui régit SushiSwap est x*y=k, avec x et y comme quantité de chaque paire de tokens déposés dans le pool de liquidités, et k comme constante.

SushiSwap, le fork d’Uniswap


En soi, le fait que SushiSwap soit un DEX (échange décentralisé) de type AMM, n’a rien de révolutionnaire. D’ailleurs, cette plateforme a été directement copiée du DEX le plus populaire de la DeFi, Uniswap. SushiSwap a été lancé sur la blockchain Ethereum en août 2020 suite à un fork d’Uniswap. Son créateur, Chef Nomi, dont on ne connaît pas l’identité, a eu l’idée de vampiriser Uniswap pour siphonner les liquidités de ce dernier. Pour cela, SushiSwap, s’inspirant de YAM, a proposé de reverser son propre token, le SUSHI, aux liquidity providers (LP) d’Uniswap. Une attaque vampire qui a fonctionné puisque SushiSwap a atteint 150 millions de dollars en 5 heures seulement.

On passe rapidement sur la débandade qu’a connue le projet quand son créateur, Chef Nomi, a revendu une partie des tokens de SushiSwap (l’équivalent de près de 14 millions de dollars), avant de faire marche arrière en rendant les fonds. Échaudée par cet incident, la communauté de Sushi a exigé le départ de Chef Nomi et le projet a été repris par Sam Bankman-Fried, le CEO de la plateforme de cryptomonnaies FTX. Par la suite, un système multisigs a été mis en place pour assurer une véritable décentralisation de SushiSwap. Afin d’accroître son expansion, le DEX est à présent multi-chain, supportant 14 blockchains différentes. Un nombre qui devrait continuer d’augmenter.

Le token SUSHI de SushiSwap


Premier logo de Sushiswap
Logo actuel de Sushiswap

Le SUSHI est le token de gouvernance de SushiSwap. Il s’agit d’un token ERC-20. Comme nous allons le voir par la suite, il sert également à rétribuer les personnes qui en détiennent et peut-être staké via le Sushi Bar, ce qui permet d’obtenir des tokens xSUSHI, dont la valeur est supérieure aux tokens SUSHI. À l’heure où sont écrites ces lignes, l’APR pour le staking de SUSHI est de 4,87%.

Sur CoinMarketCap, le token SUSHI est listé en 71ème position, avec un prix d’environ 10€.

Quelles sont les caractéristiques de SushiSwap ?


Contrairement à une plateforme d’échange, SushiSwap ne requiert pas de procédure KYC (Know Your Customer). Vous n’avez donc pas à fournir de preuves d’identité et vos informations personnelles restent donc… Personnelles ! Tout ce que vous avez à faire pour utiliser SushiSwap, c’est d’aller sur son application et de connecter votre wallet. Vous ne pouvez pas acheter de cryptos directement depuis SushiSwap, donc pensez à approvisionner votre wallet au préalable, notamment en ETH pour vous acquitter des frais de gas.

SushiSwap supporte les wallets suivants : 

En tout, ce sont 1 818 paires qui sont disponibles à l’échange sur SushiSwap.

3 possibilités s’offrent à vous via le bouton swap : swapper (swap) / limite (limit) / liquidité (liquidity). 

Contrairement à Uniswap, Sushiswap permet en plus d’ajouter de la liquidité dans des protocoles de faire du yield farming, de participer à des enchères et est surtout compatible avec la quasi-totalité des blockchains existantes.


Frais et autres outils


SushiSwap s’est démarqué du modèle d’Uniswap en proposant non pas 0,30% de frais sur les échanges de cryptomonnaies pour les reverser aux fournisseurs de liquidités (LP) mais en divisant ces frais. Ainsi, Sushi reverse 0,25% aux LP et 0,05% aux détenteurs de tokens SUSHI via le SushiBar. Posséder des jetons de la plateforme, ça rapporte !

SushiSwap, c’est aussi un outil permettant d’analyser de nombreuses données, comme celles des pools et des tokens. Afin d’élargir son offre, SushiSwap a mis en place un coffre-fort, BentoBox, qui servira de support pour le développement de futurs outils comme Trident et Mirin, et sur lequel l’outil de lending et de margin trading actuel, Kashi, est basé. Nous reviendrons dans un article dédié sur le yield farming via SushiSwap qui mérite que l’on s’y attarde, ainsi que sur l’application Miso.

Quels sont les risques liés à l’utilisation de SushiSwap ?


Pas de vérification d’identité, la possibilité de réaliser des profits en plaçant ses crypto dans un liquidity pool… Sur le papier, les AMM comme SushiSwap font rêver. Mais prenez garde, tout n’est pas tout rose ! Si SushiSwap jouit une popularité telle que l’on imagine mal voir la plateforme fermer du jour au lendemain, d’autres risques sont bel et bien tangibles. Le plus important, qui concerne tous les liquidity providers, c’est l’impermanent loss. Si vous pensiez pouvoir gagner à coup sûr en prêtant vos cryptos à un pool de liquidité, c’est raté ! Nous vous conseillons de bien lire notre article sur l’impermanent loss avant de vous lancer dans l’aventure de la DeFi, peu importe l’AMM que vous comptez utiliser.

En résumé :

  • SushiSwap est un acteur majeur de la DeFi qui permet d’échanger des crypto et bien plus. 
  • SushiSwap ou Uniswap ? Sushi est fork d’Uniswap, la principale différence vient de la redistribution des frais et du développement de nouvelles fonctionnalités.

Questions Fréquentes


  1. Qu’est-ce que Sushiswap ?

    Sushiswap est un échange décentralisé cross-chain. Il est donc possible d'échanger des tokens entre eux, d'alimenter des pools de liquidité pour gagner des tokens et participer à la gouvernance du protocole.

  2. Quelle est la différence entre Uniswap et Sushiswap ?

    Uniswap et Sushiswap sont des AMM ou automated market maker, en d'autres termes, il est possible d'acheter ou vendre des cryptomonnaies sans ordre de vente, de manière automatisée. Aujourd'hui Sushiswap offre de nombreuses fonctionnalités en plus de son swap de tokens, le yield farming, les enchères et surtout il fonctionne sur la majorité des blockchains.

  3. Où peut-on acheter des SHUSHI ?

    Le token SUSHI est disponible sur de nombreuses plateformes d'échanges de crypto-actifs dont : Binance, FTX, Huobi, Bitfinex, Sushiswap ou encore OKEx.

  4. Quelle est l'offre totale de tokens SUSHI ?

    L'offre totale de SUSHI est de 250 000 000 de tokens.

Nos articles sont rédigés dans un but à caractère éducatif et informatif. Nous ne fournissons pas de conseil en investissement. Tout investissement comporte un risque de perte en capital. N’investissez jamais plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

Publié par

Carole Chénais

Je fais partie de ces nerds qui ont voulu miner du Bitcoin à ses prémices et qui ont laissé tomber, pensant que ça ne valait pas le coup à l'époque. Entre temps, j'ai bien sûr changé d'avis ! Cela quelques années déjà que j'écris des articles sur le thème des cryptomonnaies et de la technologie blockchain. Mon profil atypique, avec une double formation de webmaster et d'historienne de l'art, m'oriente tout naturellement vers des sujets techniques et/ou liés à la culture. Un passage dans le monde de la finance m'a également poussée à m'intéresser à la fintech. Et si l'on me parle de gaming, mon côté geek prend le dessus ! Afficher tous les articles par Carole Chénais