Guide complet 2021

iExec la marketplace dédiée à la puissance de calcul sur la blockchain

4 Mins read
banner
  • iExec - $REL

Aujourd’hui, on vous parle d’un projet français à suivre de très près : iExec. Son objectif est de réinventer le Cloud afin de le décentraliser grâce à la technologie blockchain. Vous avez sans doute entendu parler de son token, le RLC. Une cryptomonnaie qui a récemment explosé !

L’histoire d’iExec, un projet blockchain français 


Le projet est né en octobre 2016 sous l’impulsion de Gilles Fedak, CEO et co-fondateur, ainsi qu’Haiwu He, également co-fondateur. Tous deux ont exercé au sein de l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique). Ils ont été rejoints par Oleg Lodygensky, qui occupe le poste de CTO, ainsi que Francis Otshudi, qui officie en tant que CSO & CMO. Composée à l’heure actuelle de 25 personnes, l’équipe, qui est installée au cœur de Lyon, devrait continuer à croître si l’on en croit les nombreuses offres d’emplois présentes sur le site du projet !

Décentraliser le Cloud via la blockchain


iExec se considère comme “la première place de marché décentralisée de la ressource de calcul“, le tout via la blockchain Ethereum. L’iExec Marketplace met en relation des utilisateurs nécessitant de la puissance de calcul et des fournisseurs, appelés les iExec Workers, capables de leur en fournir. L’iExec SDK offre aux développeurs des ressources pour utiliser le cloud décentralisé de l’entreprise, afin de s’affranchir des contraintes liées à la scalabilité de la blockchain Ethereum. Les transactions réalisées off-chain sont vérifiées par l’algorithme de type Proof-of-Contribution (PoCo) d’iExec. Ce consensus est tout particulièrement important pour le développement d’oracles, un aspect sur lequel nous reviendrons en détail un peu plus bas.

Les partenariats prestigieux d’iExec


L’année qui a suivi la création d’iExec, c’est-à-dire 2017, a permis à la toute jeune startup de récolter 12 millions de dollars dans une levée de fonds. L’ICO avait été bouclée en moins de 3h ! Depuis, l’entreprise a noué des partenariats avec des poids lourds, comme Intel, IBM, Genesis Cloud ou encore EDF. iExec a par exemple mis au point, en collaboration avec Intel et l’Enterprise Ethereum Alliance (EEA), le “EEA Off-Chain Trusted Compute Specification V1.0“. En 2019, EDF a lancé GPUSPH, un logiciel de simulation, sur le réseau d’iExec. On peut également noter la participation de l’entreprise au Google Confidential Computing Program et le fait qu’elle soit membre de The Confidential Computing Consortium.

L’entreprise française prend à cœur la question de l’écologie dans son développement, comme en est la preuve avec son partenariat avec Cloud&Heat, une startup allemande qui vise à récupérer la chaleur dégagée par les serveurs pour l’utiliser comme moyen de chauffage dans des bâtiments ou encore pour chauffer de l’eau. 

La roadmap d’iExec


La roadmap du projet a été rendue publique sur Trello. Tout un chacun peut soumettre des idées ! Récemment, l’entreprise lyonnaise a annoncé le lancement de son programme iExec Developer Rewards, avec un budget d’un million de dollars qui sera alloué aux développeurs qui souhaitent soumettre leurs applications utilisant la technologie iExec. L’iExec Oracle Factory devrait, de son côté, voir le jour dans les prochains mois. Son objectif est de donner la possibilité de créer facilement des oracles, ces sortes de passerelles entre la blockchain et le Web, le tout en quelques minutes. Un projet qui devrait faciliter la démocratisation des oracles ! Une nouvelle version d’iExec, la V6, verra également le jour prochainement tandis qu’une V7 est attendue pour la fin de l’année, ainsi qu’une nouvelle version de l’Oracle Factory. 

Le token RLC iExec 


La crypto d’iExec, le RLC est ainsi le moyen de paiement sur le réseau iExec. Le RLC pour (Run on Lots of Computers) est un token de type ERC-20 ce qui le rend compatible avec tous les wallets Ethereum. Ledger, Metamask, MyEtherWallet, Jaxx… Les portefeuilles pour stocker vos tokens RLC ne manquent pas ! C’est grâce à cette crypto qu’il est possible d’acheter de la puissance de calcul. Pour en gagner, il est possible de monétiser des ressources de cloud computing ou encore des applications.

La token d’iExec, le RLC, a atteint son ATH le 10 mai 2021, culminant à 13€35 suite à l’annonce de son listing sur Coinbase et Bithumb. Si son cours a depuis largement chuté, s’inscrivant dans une tendance globale baissière, il reste supérieur à son précédent record, lors du bull run de janvier 2018. Le ROI actuel du RLC dépasse les 1200%, ce qui le fait rentrer dans la catégorie des cryptos prometteuses. Cette cryptomonnaie tendance est probablement encore destinée à croître de façon importante. Sa capitalisation la porte au 129ème rang, avec près de 253 millions de dollars. 

À noter, il existe depuis février 2021 une version “entreprise“ de la crypto RLC, le eRLC. Ce jeton donne accès à la marketplace iExec Entreprise, qui a reçu un visa de la part de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) pour son offre publique d’échange de jetons.

Où acheter du RLC d’iExec ? 

Sans surprise, on trouve plusieurs paires liées au RLC sur Binance. On note également que de nombreux échanges de RLC s’effectuent sur Coinbase Exchange, Bithumb ainsi que Huobi Global. Les amateurs de DeFi peuvent faire des swaps RLC/WETH sur Uniswap, Sushiswap et Balancer. On peut facilement imaginer que la cryptomonnaie d’iExec sera listée sur d’autres plateformes d’échange dans un futur proche.

En résumé :


  • iExec a construit une solution de Cloud décentralisé à partir de la blockchain Ethereum. 
  • Son algorithme de consensus s’appelle PoCo pour Proof of Contribution. 
  • La crypto d’iExec est le RLC. 
  • L’eRLC est la monnaie de la marketplace iExec Entreprise. 
  • Un outil de développement d’oracles sera bientôt disponible.

Nos articles sont rédigés dans un but à caractère éducatif et informatif. Nous ne fournissons pas de conseil en investissement. Tout investissement comporte un risque de perte en capital. N’investissez jamais plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

37 posts

À propos
Je fais partie de ces nerds qui ont voulu miner du Bitcoin à ses prémices et qui ont laissé tomber, pensant que ça ne valait pas le coup à l'époque. Entre temps, j'ai bien sûr changé d'avis ! Cela quelques années déjà que j'écris des articles sur le thème des cryptomonnaies et de la technologie blockchain. Mon profil atypique, avec une double formation de webmaster et d'historienne de l'art, m'oriente tout naturellement vers des sujets techniques et/ou liés à la culture. Un passage dans le monde de la finance m'a également poussée à m'intéresser à la fintech. Et si l'on me parle de gaming, mon côté geek prend le dessus !
Articles
À lire aussi
Guide complet 2021

Comment Biconomy souhaite devenir un pionnier du web 3.0 ?

4 Mins read
En juillet 2021, ce projet crypto multi-chain et sans frais de gas récoltait 9 millions de dollars. Six mois plus tard, le…
Guide complet 2021

Mina Protocol, la blockchain la plus légère au monde ?

5 Mins read
22 kilobyte, soit l’équivalent du poids de quelques tweets. C’est ainsi qu’est décrite la blockchain Mina qui est à ce jour la…
Guide complet 2021

Metaverse, crypto, NFT… Le futur sous le prisme de Facebook /Meta

4 Mins read
Alors qu’elle subit de plein fouet le scandale des “Facebook Files“, la maison mère de Facebook devient Meta. Metaverse, blockchain, cryptomonnaie, wallet…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Guide complet 2021

Qu’est-ce que UNIRIS le projet d'identité numérique sur la blockchain ?