Quand déclarer ses cryptomonnaies en 2023 ?

déclarer cryptomonnaies 2023

En France, les gains en capital réalisés sur les transactions d’actifs numériques, y compris les cryptomonnaies, les NFTs et les autres actifs dématérialisés, sont considérés comme des plus-values et doivent être déclarés dans la déclaration de revenus. Si vous avez réalisé des plus-values sur des cryptomonnaies en 2022, vous devrez les déclarer dans votre déclaration de revenus pour l’année 2022, qui sera à remplir en 2023.

Faire sa déclaration de plus-value sur les cryptomonnaies


Pour déclarer vos gains en capital réalisés sur les transactions d’actifs numériques, vous devrez remplir la déclaration 2042C, qui se trouve dans la déclaration de revenus. Sur cette déclaration, vous devrez indiquer le montant total des plus-values que vous avez réalisées sur les transactions d’actifs numériques en 2022, ainsi que tous les autres revenus que vous avez perçus au cours de l’année (salaires, pensions, revenus fonciers, etc.).

Il est important de noter que les plus-values réalisées sur les transactions d’actifs numériques sont soumises à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des “plus-values de cession de biens meubles” et sont donc imposables à hauteur de 19 % pour les plus-values inférieures à 5 000 euros et à hauteur de 30 % pour les plus-values supérieures à 5 000 euros. Si vous avez réalisé des plus-values sur des transactions d’actifs numériques en 2022, vous devrez donc les déclarer et les payer dans les délais prévus par la loi.

Il est recommandé de conserver une trace de toutes vos transactions d’actifs numériques, y compris les dates, les montants et les taux de change utilisés, afin de pouvoir les déclarer correctement et de justifier vos gains ou pertes en cas de vérification fiscale. Si vous avez des questions sur la déclaration de vos gains en capital réalisés sur les transactions d’actifs numériques, vous devriez consulter un expert-comptable ou un conseiller fiscal.

Pour déclarer vos gains ou vos pertes en cryptomonnaies en France, vous devez remplir une déclaration de revenus et indiquer les montants en euros dans la case 1VJ (plus-values de cession de valeurs mobilières, de biens meubles et droits sociaux) ou 1VK (moins-values de cession de valeurs mobilières, de biens meubles et droits sociaux) du formulaire 2042.

Voici les étapes à suivre :

  1. Tout d’abord, vous devez réunir tous les justificatifs de vos transactions en cryptomonnaies : relevés de compte, factures, etc.
  2. Si vous avez effectué des opérations de trading sur une plateforme en ligne, vous devrez obtenir un relevé de vos trades auprès de cette plateforme.
  3. Calculez vos gains ou vos pertes en convertissant les montants en euros à la date de chaque transaction.
  4. Indiquez vos gains ou vos pertes dans la déclaration de revenus. Si vous avez réalisé des plus-values, elles sont imposables à hauteur de 19% (si elles sont inférieures à 5 000 euros) ou 30% (si elles sont supérieures à 5 000 euros). Si vous avez réalisé des moins-values, vous pouvez les déduire de vos autres plus-values de l’année.
  5. Envoyez votre déclaration de revenus avant la date limite fixée chaque année par l’administration fiscale (généralement fin mai).

Déclarer ses cryptomonnaies avec un assistant en ligne


Koinly, le moins cher pour les gros investisseurs

Koinly est une solution plug-n-play. Il suffit d’intégrer via API ou de rentrer les adresses de ses wallets pour que l’application retrace l’ensemble des transactions effectuées afin de calculer les plus-values en cas de ventes de crypto-actifs.

La version de base de Koinly est 100% gratuite et permet de calculer l’ensemble de ses plus-values afin de les intégrer dans sa déclaration. En revanche il faudra utiliser une version payante pour générer sa déclaration déjà pré-remplie que l’on peut transmettre directement à l’administration fiscale.

À partir de 0€ jusqu’à 279€ par an.

Waltio, le plus complet pour les petits investisseurs

Waltio est un assistant de gestion et déclaration de plus-values tout comme Koinly. La version de base permet d’intégrer jusqu’à 50 transactions, ce qui peut paraître relativement faible, sauf si vous ne revendez qu’une poignée de coins et tokens par an.

À partir de 0€ jusqu’à 179€ par an.

Il est important de noter que les règles fiscales en matière de cryptomonnaies peuvent varier d’un pays à l’autre, il est donc recommandé de vous renseigner auprès de votre administration fiscale ou de faire appel à un expert-comptable pour vous assurer que vous déclarez correctement vos gains ou vos pertes en cryptomonnaies.


Cet article comporte des liens d’affiliations. Lorsque vous utilisez l’un de nos liens nous recevons un pourcentage sur les frais de transactions de la plateforme, mais nous ne sommes pas rémunérés par celle-ci. Le protocole est intégralement décentralisé et peut-être utilisé depuis un hard-wallet comme un hot-wallet. Nous avons testé et utilisé tous les protocoles que nous présentons sur notre site.

Retrouvez tous nos articles en anglais sur COMMIT

Auteur/autrice : Clément

Fondateur de COMMIT MEDIA (francecrypto.fr, 3615crypto.com, commit.press), 50% degen, 50% reporter, j'essaie de rendre le crypto-game plus simple et moins chiant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lost your password? Please enter your email address. You will receive mail with link to set new password.

Quitter la version mobile