Guide complet 2021

Qu’est-ce que le yield farming ?

5 Mins read
banner

On présente souvent le yield farming comme une façon de gagner de l’argent grâce à la DeFi (finance décentralisée). Qu’est-ce que le yield farming exactement et comment en tirer profit en générant des intérêts grâce à ses cryptomonnaies ?

Yield farming et DeFi : définitions


Pour bien comprendre ce qu’est le yield farming, ses enjeux et ses inconvénients, il convient de faire le point sur deux définitions essentielles : celle de la DeFi dans un premier temps, puis celle du yield farming lui-même. 

Qu’est-ce que la DeFi ?

La DeFi ou Decentralized Finance, c’est quoi ? La DeFi correspond à une finance décentralisée, c’est-à-dire sans système central de contrôle comme l’est une banque. La DeFi repose sur un élément clef : les smart contracts, qui permettent de s’affranchir de tout tiers. Le but de la DeFi est de se positionner comme alternative au système financier actuel, en ayant recours à la technologie blockchain. Pour en apprendre plus sur la DeFi et son alter-ego, la CeFi, dans notre article “DeFi et CeFi pour les nuls !“. 

Où prendre le pouls de la DeFi ? Un site se penche sur la question : il s’agit de DeFi Pulse, un site recensant différents projets relatifs à la finance décentralisée. Que ce soit pour prêter des crypto, faire du trading ou encore se documenter, DeFi Pulse fourmille d’informations.

Qu’est-ce que le yield farming ?

Le yield farming est ce que l’on pourrait traduire par “agriculture de rendement“. À titre de comparaison, lorsque vous déposez de l’argent sur un compte d’épargne, vous percevez des intérêts sur la somme mise à la disposition de la banque. Le yield farming reprend le même principe, mais sans institution financière. Et en lieu et place de devises fiat, ce sont vos cryptomonnaies que vous allez prêter. C’est en mettant à disposition vos crypto que vous allez pouvoir – potentiellement – gagner de l’argent. Les intérêts sont soit fixes, soit variables. Mais attention, en aucun cas vos fonds ne sont garantis !

Yield farming : comment gagner des intérêts grâce aux cryptomonnaies ?


Le yield farming ne peut pas être pratiqué avec n’importe quelle blockchain. Voici une liste des blockchains utilisées pour du yield farming : 

  • Ethereum
  • Binance Smart Chain (BSC)
  • Avalanche

Certaines surcouches de la blockchain Ethereum sont également utilisables pour le yield farming. C’est par exemple le cas de Polygon et xDaichain.

Les pools de liquidité du yield farming

Un pool de liquidité est là où tout se joue. En tant que fournisseur de liquidité, vous déposez des cryptomonnaies, qui pourront être empruntées et échangées. Ce sont les fonds que vous avez déposés qui vont vous rapporter des intérêts. Ce rendement est fluctuant, avec de nombreux facteurs qui entrent en jeu, dont les règles imposées par le pool de liquidité choisi. Les revenus passifs générés par le yield farming sont directement liés à la participation au pool de liquidité.

Quickswap DEX pool liquidités

Quels sont les pools de liquidité pour le yield farming ? 

Il existe de nombreuses plateformes conçues pour gagner des intérêts en prêtant des crypto. Voici quelques protocoles de la DeFi pour le yield farming :

  • Uniswap (basé sur Ethereum)
  • Aave (basé sur Ethereum)
  • Venus (basé sur la Binance Smart Chain)
  • Balancer (basé sur Ethereum)
  • Curve (basé sur la Binance Smart Chain)
  • Compound (basé sur Ethereum)
  • Maker (basé sur Ethereum)
  • Synthethix (basé sur Ethereum)
  • PancakeSwap (basé sur la Binance Smart Chain)
  • BakerySwap (basé sur la Binance Smart Chain)
  • SushiSwap (basé sur Ethereum)
  • Harvest (basé sur Ethereum)
  • Quickswap (basé sur Polygon – L2)
  • Loopring (basé sur Ethereum – L2)
  • Honeyswap (basé sur xDaichain – L2)
  • Pangolin (basé sur Avalanche)

Il ne s’agit que d’une liste exhaustive, qui ne peut être considérée comme la liste des meilleures plateformes DeFi pour le yield farming, ni des plus rentables. À savoir que rien que pour Ethereum, il existe déjà des centaines de projets ! 

Le liquidity mining, une autre appellation du yield farming. Le principe est simple, vous déposez deux cryptomonnaies dans un pool (une piscine) dans laquelle n’importe qui peut échanger l’une ou l’autre de cette cryptomonnaie. Vous allez être “payé” par le pool grâce à des frais de commission, mais en plus grâce au token natif de la plateforme d’échange.

Quelles sont les meilleures plateformes DEX pour le yield farming ? 

Il est délicat de lister les meilleures plateformes DEX pour générer des intérêts sur les cryptomonnaies, toutefois celle qui est la plus populaire est Uniswap. Uniswap et son token UNI se positionnent à la 8ème place dans le Market Cap à l’heure où sont écrites ces lignes. Uniswap est un DEX qui fonctionne comme un automated market maker (AMM), qui offre donc la possibilité d’échanger des paires de tokens de façon décentralisée. Pour utiliser Uniswap, il suffit de lui lier un portefeuille Metamask.

sushiswap yield farming defi

Quels sont les inconvénients du yield farming ? 


Gagner de l’argent avec ses cryptomonnaies grâce au yield farming, est-ce si simple que ça ? Le problème majeur de la DeFi avec Ethereum est le coût du gas, qui correspond aux frais de transactions. Des frais qui sont variables, et qui ont récemment explosé avec l’ébullition du marché. Il existe différents outils pour suivre le coût du gas Ethereum, comme le gas tracker d’Etherscan. Prêter des cryptos via la DeFi, c’est aussi prendre le risque que le smart contract utilisé ait une faille ou encore que le marché s’effondre. Des risques difficilement quantifiables !

Autre point important : à partir du moment où vous mettez des cryptos dans un pool, vous n’en avez plus le contrôle. Si les développeurs du pool décident de retirer l’ensemble des fonds le constituant, vous pouvez perdre l’intégralité de ce que vous avez versé. D’où l’intérêt de choisir des pools de liquidité sérieux ! Il en va de même avec les tokens choisis, car là encore de nombreuses arnaques sont possibles. Faire fructifier ses cryptomonnaies n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Il est préférable de bien se familiariser avec les rouages du yield farming avant de se lancer dans l’aventure. Afin de choisir le bon protocole DeFi pour générer des revenus passifs avec vos cryptos, prenez le temps de vous documenter. N’oubliez pas que si les potentiels bénéfices sont élevés, les risques le sont également !

L’impermanent Loss ou perte intermittente


L’impermanent loss est la conséquence d’un changement du prix d’un actif (crypto/token) par rapport au moment où on a déposé de la liquidité, au sein d’un pool (de liquidité). Plus l’écart est important (à la hausse comme à la baisse), plus vous serez exposés. Dans ce cas, la perte se compte en valeur (en dollars principalement) : votre retrait vaut moins au moment où vous l’effectuez, par rapport au dépôt que vous aviez effectué.

Les pools proposant des actifs dont les changements de prix sont relativement stables seront moins exposés aux pertes intermittentes. Les stablecoins en particulier, par exemple, resteront dans des écarts de prix assez faibles. Dans ces cas-là, il existe donc un faible risque de perte intermittente pour les fournisseurs de liquidité (liquidity provider ou LP en anglais).

Plus il y aura d’échange au sein de votre pool et plus vous amortirez les pertes grâce aux commissions, ou encore au liquidity mining, donc en générant le token natif de la plateforme.

En résumé


Incontournable dans la DeFi, le yield farming est une source non négligeable de rendement dans les cryptomonnaies aujourd’hui.

  • Concernant la Binance Smart Chain (BSC) même s’il existe un certain nombre d’acteurs décentralisés, cette blockchain reste entre les mains de Binance, il est donc difficile de parler pleinement de décentralisation.
  • Bien que la DeFi et le yield farming soient une source importante de rendement, les frais de gas sur Ethereum ont largement conduit les petites bourses à se tourner vers des solutions plus rapides et surtout beaucoup moins chères, comme les L2 (Polygon) ou d’autres blockchains (Avalanche).

N’oubliez jamais que plus les gains sont importants, plus les risques le sont tout autant.

27 posts

À propos
Je fais partie de ces nerds qui ont voulu miner du Bitcoin à ses prémices et qui ont laissé tomber, pensant que ça ne valait pas le coup à l'époque. Entre temps, j'ai bien sûr changé d'avis ! Cela quelques années déjà que j'écris des articles sur le thème des cryptomonnaies et de la technologie blockchain. Mon profil atypique, avec une double formation de webmaster et d'historienne de l'art, m'oriente tout naturellement vers des sujets techniques et/ou liés à la culture. Un passage dans le monde de la finance m'a également poussée à m'intéresser à la fintech. Et si l'on me parle de gaming, mon côté geek prend le dessus !
Articles
À lire aussi
8.5
Guide complet 2021

Gagnez des DAI avec PoolTogether la loterie où l'on ne perd jamais !

3 Mins read
Pooltogether est une loterie sans perte qui vous offre une chance de gagner un prix en DAI ou USDC chaque semaine. Pooltogether…
Guide complet 2021

Le problème du vote dans les DAO

6 Mins read
La première grande conférence blockchain à laquelle j’ai assisté en personne a eu lieu en juillet à l’EthCC 4 à Paris. C’était…
Guide complet 2021

Tuto : launchpad MISO de SushiSwap

4 Mins read
IDO (Initial Dex Exchange) rime désormais avec MISO, qui fait partie de l’écosystème de Sushiswap. Miso n’est ni plus ni moins que…

Rejoins la communauté !

Toutes les semaines un condensé de l'actualité crypto, des tests et tutoriels dans ta boîte mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Guide complet 2021

Qu'est-ce que Uniswap et comment est-ce que ça fonctionne ?